Arthro-IRM | Centre d'imagerie médicale du Gatinais

Arthro-IRM

02 38 28 30 30

description de l’examen

Le but de l’arthro-IRM est d’identifier les causes de dysfonctionnement d’une articulation en injectant dans celle-ci un produit de contraste. L’articulation est ainsi distendue et des lésions ostéo-chondrales ou des corps étrangers intra-articulaires peuvent être découverts. Une fuite de produit de contraste peut être indicative d’une rupture ligamentaire. L’IRM permet aussi de faire un bilan des structures musculaires ettendineuses.

Fiche d'information - traitements anti agrégant plaquettaire, anti coagulant et Gestes percutanés

Téléchargez le formulaire de consentement

Ou faire cet examen ?

Clinique de Montargis

46 Rue de la Quintaine
45200 MONTARGIS

Clinique de Montargis

46 Rue de la Quintaine
45200 MONTARGIS

Attention

Toutes les plages horaires ainsi que certains rdv ne sont pas visibles et accessibles en ligne.
N’hésitez pas à contacter le secrétariat ou à adresser une demande par mail pour une prise de rdv sur les créneaux qui leurs sont dédiés.

Préparer votre examen

LA LISTE DES MEDICAMENTS
que vous prenez.

VOTRE ORDONNANCE
prescrite par votre médecin traitant.

VOTRE ATTESTATION DE MUTUELLE
en cours de validité.

VOTRE CARTE VITALE ET SON ATTESTATION PAPIER
mentionnant que vous avez déclaré un médecin traitant.

VOTRE ATTESTATION DE MALADIE PROFESSIONNELLE
si besoin.

VOTRE ATTESTATION
D'ACCIDENT DE TRAVAIL

si besoin.

TOUS VOS RÉSULTATS D'ANALYSE DE SANG
si vous en avez fait récemment.

VOS ANCIENS EXAMENS
le dossier radiographique en votre possession (radiographies, échographies, scanners, IRM).

déroulement de l’examen

Pour permettre d’obtenir des images de bonne qualité, on vous indiquera les vêtements que vous devrez enlever. Vous ne garderez aucun
bouton, agrafe, barrette de cheveux ou fermeture éclair métallique. Vous laisserez dans une cabine qui sera fermée à clef durant l’examen,
l’intégralité de vos effets personnels.

Une arthro-IRM se déroule en deux temps :

L’injection du produit de contraste dans l’articulation :
Cette phase de l’examen se déroule dans une salle de radiologie. Vous êtes allongé sur une table de radiologie (votre positionnement varie selon l’articulation à étudier). Une désinfection rigoureuse de la région à examiner est effectuée. Le guidage de l’aiguille de ponction intra-
articulaire se fait sous contrôle radiographique. Quelques millilitres de contraste iodé sont injectés pour s’assurer du bon positionnement del’aiguille. Le produit de contraste intra-articulaire destiné à l’examen IRM et contenant du gadolinium est alors injecté.

L’examen IRM de l’articulation concernée :
Cette phase de l’examen se déroule dans l’appareil d’IRM selon le protocole dédié dans les 30 minutes après l’injection intra-articulaire afind’éviter une résorption du produit de contraste.
Suivez attentivement les indications qui vous seront données ; votre coopération est essentielle pour que les images ne soient pas floues. Il esttrès important de rester parfaitement immobile et de suivre les instructions que le manipulateur énoncera au micro.

durée de l’examen

Comptez environ 1 heure 30 pour la réalisation complète de l’examen et la remise des résultats.

informations importantes

Que ressentirez-vous ?

L’examen n’est pas douloureux, mais il est souvent un peu long et le bruit peut être désagréable.
Un sentiment de malaise par crainte d’être enfermé (claustrophobie) est un problème courant que nous connaissons bien. Si, par exemple, vous êtes mal à l’aise dans un ascenseur, parlez-en tout de suite au personnel d’accueil, afin que l’on vous prenne particulièrement en charge.

L'injection présente-t-elle un risque ?

Le produit de contraste le plus souvent utilisé est à base de Gadolinium. Ce produit est généralement bien toléré. D’éventuelles
manifestations allergiques banales sont possibles (urticaire). De très graves réactions d’allergie sont tout à fait exceptionnelles.
La piqûre peut provoquer la formation d’un petit hématome sans gravité, qui se résorbera spontanément en quelques jours.
Lors de l’injection, sous l’effet de la pression, il peut se produire une fuite du produit sous la peau, au niveau de la veine. Cette complication
est rare (un cas sur plusieurs centaines d’injections, généralement sans suites graves), et pourrait nécessiter exceptionnellement un traitement
local.

Quelles sont les contre-indications ?

Le port d’une pile (pacemaker), d’une valve cardiaque, ou de tout élément contenant du fer près des yeux ou dans la tête constitue un facteur de risque majeur (risque de décès, de cécité).

Nous contacter

02 38 28 30 30

contact@radiologiemontargis.fr

Vous avez des questions ?